Rejoignez le live du jeudi
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
Chefs d’entreprise, découvrez l’externalisation des fonctions support et nos services en 30 mn chrono !
GO
Je m'inscris au webinaire
Curieux de découvrir nos services ? Fonctionnement, prix, retours clients...
Rejoignez le live du jeudi
GO
Rejoignez notre live du jeudi

Création d’entreprise : 8 démarches administratives à ne pas négliger !

Vous pensez à la création de votre propre entreprise ? Le chemin est semé d'embuches, mais l'Aventure est passionnante !

Votre diagnostic gratuit
Icon Diag Gratuit
Icon BackGround

Vous créez votre entreprise ? Félicitations !

Vous n’êtes sûrement pas sans savoir que de nombreuses démarches administratives vous attendent. L’ambition peut ainsi être freinée par ces contraintes obligatoires qui jalonnent la vie d’un dirigeant.

Pas d’inquiétude, ces démarches ne sont pas aussi compliquées qu’elles n’y paraissent. A condition d’être bien organisé et attentif à ce qui va suivre…

D’ordinaire chez 3h18, nous accompagnons les dirigeants d'entreprise dans la gestion de leur administratif… Mais aujourd’hui nous avons décidé de vous aider dans la création de votre société ! Pour cela, nous avons compilé les démarches administratives à effectuer dans le but de vous faire gagner du temps.

Bonne lecture…

1. Définir les apports prévus au capital social de l’entreprise

La définition des apports est une étape devant impérativement se faire AVANT de rédiger les statuts de votre entreprise et APRÈS avoir décidé de son statut juridique.

Une fois les apports définis et les statuts rédigés, deux solutions s’offriront alors à vous pour déposer le capital :

le dépôt de capital numéraire : Rendez-vous chez un notaire et déposez les apports sur un compte bancaire ou directement à la Caisse des Dépôts et Consignations.

le dépôt de capital en nature (bien immobilier, meubles, matériel…) : Cette solution vous oblige à faire estimer la valeur de vos biens par un commissaire habilité.

Cas de figure numéro 1 : Si votre entreprise est une SARL, une SASU, une SAS, une SNC ou bien une EURL, le capital social minimum à déposer est de 1 euro.

Cas de figure numéro 2 : S’il s’agit d’une SA, le capital de départ minimum est de 37 000 euros.

Pensez à fournir au dépositaire (professionnel réceptionnant le dépôt) les justificatifs demandés comme la copie de votre carte d’identité et les statuts.

2. Procéder à la rédaction des statuts dès le début de votre projet de création

La rédaction des statuts est probablement l’une des démarches administratives les plus importantes lors d’une création d’entreprise. Cette action ne concerne pas les microentreprises ni les EI (entreprise individuelle).

Les statuts regroupent l’ensemble des éléments juridiques indispensables à la création d’une entreprise. Ces informations sont :

⦁ la dénomination sociale (vérifiez que le nom d’entreprise convoité est disponible sur le site data.inpi.fr)

⦁ la forme juridique de l’entreprise

⦁ la domiciliation

⦁ le montant du capital social

⦁ l’objet social (soit le résumé des activités principales de votre entreprise)

⦁ la durée de vie

⦁ les apports fournis par chaque associé ou actionnaire de l’entreprise

Vos statuts doivent comprendre la signature manuscrite de chaque associé. En cas d’apports de biens immobiliers au capital social, les statuts de votre société doivent être soumis à la rédaction d’un acte notarié. Si tel est le cas, contactez un notaire.

Pour votre information, les statuts d’une entreprise sont modifiables à tout moment ! Ce qui s’avérerait d’ailleurs nécessaire en cas d’évolution de la taille de votre entreprise (vous obligeant alors à opter pour une autre forme juridique).

Une fois vos statuts rédigés, vous pourrez passer à la suite des démarches administratives obligatoires, comme l’ouverture d’un compte en banque professionnel. Voyons d’abord à quoi correspond la domiciliation, élément obligatoire pour la rédaction de vos statuts…

3. La domiciliation : une démarche administrative obligatoire à chaque création d’entreprise

La domiciliation du siège social de l’entreprise  peut être un lieu différent de celui de production. Par définition, il s’agit donc d’un lieu où vous n’avez pas à être constamment présent, mais où vous devrez être en mesure de réceptionner le courrier professionnel.

La définition de l’immatriculation doit s'effectuer lors de la rédaction des statuts. L’étape est obligatoire, de plus l’adresse du siège vous sera demandée pour de nombreuses démarches dont le dépôt du capital social…

L’adresse du siège pourra être modifiée par la suite, si vous en éprouvez le besoin. Dans ce cas, vous devrez déclarer la modification au CFE compétent.

N’oubliez pas d’informer la poste de cette nouvelle adresse dès que l’Administration aura validé votre dossier d’immatriculation afin que votre courrier professionnel puisse être acheminé sans encombre.

4. Création d’entreprise : L’ouverture d’un compte bancaire professionnel

L'ouverture d’un compte professionnel est obligatoire sauf si votre statut est celui d’une entreprise individuelle ou d’une microentreprise… (selon la loi PACTE, l’ouverture d’un compte courant dédié aux revenus issus de leur activité est toutefois nécessaire si ceux-ci dépassent les 10 000 euros de chiffre d’affaires sur deux ans).

L’objectif d’un compte professionnel est de dissocier vos revenus en tant que particulier du reste, afin d’éviter tout amalgame fiscal de la part de l’Administration.

L’ouverture d’un compte vous délivrera une attestation de dépôt de fonds. Ce document est indispensable pour pouvoir être immatriculé et doit donc être joint à votre dossier, au même titre que vos statuts.

Petit à petit, votre projet de création d'entreprise prend forme… Êtes-vous prêt à l’officialiser ? 😉

5. Immatriculer son entreprise, enfin !

L’immatriculation de votre entreprise correspond à son enregistrement officiel dans la base de données du RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). Soit à la déclaration de son nom (raison sociale ou dénomination sociale) et des différentes informations juridiques qui lui sont propres.

Cette étape ne vous concerne pas si vous êtes micro entrepreneur ou à la tête d’une EIRL ou d’une EI.

Pour vous immatriculer, déposez vos statuts dans un CFE ou directement au greffe du tribunal de commerce.

Pensez à joindre à votre dossier toutes les pièces administratives exigées ! Comme :

⦁ La copie en couleur et recto verso de votre carte d’identité

⦁ La copie intégrale de votre acte de naissance ou tout autre document attestant de votre état civil

⦁ Une attestation sur l’honneur de non-condamnation pour crime ou délit

⦁ Un justificatif de votre domicile personnel

⦁ Un justificatif de domiciliation de l’entreprise (siège social)

⦁ Le certificat de dépôt de capital social

A la suite de votre immatriculation, vous obtiendrez :

⦁ un numéro de Siren,

⦁ un numéro de Siret

⦁ un code APE,

⦁ ainsi que votre extrait K-Bis.

6. Protéger sa marque auprès de l’INPI

Cette démarche administrative n’a rien d’obligatoire. Elle est cependant recommandée pour protéger votre marque. En effet, vos services et produits seront rattachés à votre nom de marque qui deviendra alors votre propriété intellectuelle. Vous pourrez alors la céder en échange de fonds monétaires.

Le coût d'un dépôt de marque est de 210 euros. A cela, vous devez ajouter 42 euros par service ou produit supplémentaire. Pensez à vérifier la disponibilité du nom avant de déposer votre marque !

7. Publier un avis de constitution à chaque création d’entreprise

Cette étape est obligatoire pour tout dirigeant d’entreprise. L’annonce peut être publiée dans :

⦁ un JAL (Journal d’Annonce Légal)

⦁ ou sur un SHAL depuis 2020 (Support Habilité à recevoir des Annonces Légales)

Pour être légalement correcte, votre annonce doit obligatoirement comprendre les éléments administratifs suivants :

⦁ la dénomination sociale de votre entreprise,

⦁ sa forme juridique,

⦁ le montant du capital social déposé,

⦁ l’adresse exacte du siège social,

⦁ l’activité principale (objet social),

⦁ ainsi que les noms, les prénoms et adresses des dirigeants.

Voici le lien pour vous permettre d’accéder à la liste des journaux habilités, ainsi que les tarifs forfaitaires en vigueur depuis 2021 (hors Réunion et Mayotte) :

⦁ Société Anonyme : 395 euros

⦁ Société Anonyme à Responsabilités Limitées : 147 euros

⦁ Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limité : 124 euros

⦁ Société par Actions Simplifiées : 197 euros

⦁ Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle : 141 euros

8. La souscription d’une assurance : une démarche vivement conseillée lors d’une création d’entreprise

Bien qu’optionnel, le fait de souscrire à une assurance est fortement recommandé, notamment en cas de catastrophe naturelle qui détériorerait votre matériel sans possibilité de récupérer sa valeur vénale.

Attention, si vous détenez des véhicules de société ou que vous employez du personnel, la souscription à une assurance est dans ce cas obligatoire.

Que faire une fois les démarches de votre création d’entreprise terminées ?

Vous y voici enfin, vous êtes parvenu à créer votre entreprise sans encombre. Beau travail !

Mais cela signifie-t-il pour autant la fin des démarches administratives ? 🤔 En moyenne, un dirigeant d’entreprise passe 3h18 par jour à la gestion de ses papiers… Or, une fois que votre activité commence à se développer, il devient de plus en plus difficile de trouver le temps nécessaire à la gestion de ces tâches administratives.

Vous pouvez choisir d’internaliser cette fonction en la confiant à un salarié ou en recrutant du personnel supplémentaire. Notez que ces deux solutions sont coûteuses et bien moins flexibles que si vous choisissiez de déléguer votre gestion administrative à un prestataire freelance.

Celui-ci est capable de déterminer avec précision vos besoins et vous pouvez ainsi bénéficier d’une assistance administrative sur mesure. La prestation 3h18 est sans engagement et s'adapte intégralement à votre activité (période creuse ou haute saison).

Création d’entreprise : résumé rapide des démarches administratives à accomplir

Lors de votre création d’entreprise, vous devez donc, dans l’ordre :

1. Commencer par vous trouver un nom d’entreprise

2. Définir la forme juridique de votre entreprise

3. Trouver une adresse de siège social

4. Estimer les apports prévus et choisir la forme du dépôt (monétaire ou en nature)

5. Ouvrir un compte bancaire professionnel

6. Vous lancer dans la rédaction des statuts

7. Envoyer votre dossier complet à un CFE ou au greffe du Tribunal de Commerce.

8. Publier une annonce dans un journal habilité

9. Souscrire une assurance pour protéger vos locaux, matériel et véhicules…

10. Optionnel : Déposer votre marque pour en conserver l’entière propriété intellectuelle

Ce qu’il faut retenir de la vie d’un dirigeant d’entreprise

La création de son entreprise est un moment important dans la vie du futur dirigeant ! Il s’agit de la concrétisation d’un rêve souvent attendu depuis longtemps. Mais la réalité n’est jamais très loin…

De nombreuses démarches administratives guettent chaque fondateur, que ce soit lors de la création ou bien après. Certaines revêtent un caractère obligatoire, et d’autres s’avèrent facultatives. Quoi qu’il en soit, vous ne pourrez pas vous y soustraire, sous peine que votre entreprise ne respecte pas la législation en vigueur.

Une assistante peut vous venir en aide, ce qui vous permet de rester concentré sur le cœur de votre activité, mais aussi d’être en parfaite conformité avec les exigences de l’Administration. Il serait dommage que votre rêve vire au cauchemar à cause de simples paperasses, n’est-ce pas ? 😉

Prenez contact avec un de nos conseillers pour connaître les tarifs de votre futur assistant dès aujourd’hui.

Retrouvez toutes nos compétences en

Gestion Administrative

De l'Assistant au Manager, découvrez nos expertises

3h18 vous propose de vous accompagner de manière ponctuelle ou récurrente sur
toutes vos fonctions opérationnelles et support !

Renforcez les rouages de votre entreprise dès aujourd'hui.

Gestion Administrative

Déléguez votre gestion administrative et financière à un Expert Métier expérimenté et développez sereinement votre organisation. Mettez en place les process et systèmes d'information de gestion qui vont vous permettre de franchir un cap.

Précomptabilité

Ne laissez plus votre précomptabilité transformer votre quotidien de chef d’entreprise en cauchemar ! Déléguez ou renforcez vos équipes administratives de profils stables et immédiatement opérationnels.

Ressources Humaines

Les Ressources Humaines sont un des rouages essentiels de l’entreprise. Prenez soin de vous entourer d'un professionnel motivé pour aider votre entreprise à franchir un cap et attirer ou retenir vos meilleurs talents !

Commercial

Et si vous confiez le développement Marketing et Commercial de votre entreprise ou simplement le suivi de votre CRM, la recherche de nouveaux prospects ou la rédaction de devis à un professionnel externalisé travaillant dans vos locaux ?

Office Management

L’office manager est le trait d’union entre vous et vos équipes. Véritable vecteur de la communication, confiez lui la gestion de vos tâches administratives et RH, de vos évènements et projets collaboratifs et le bien-être de vos salariés au travail !

Pourquoi choisir de sous-traiter plutôt que de recruter ?

Pour aller vite et gagner en flexibilité.
Pour disposer de professionnels très qualifiés.
Stables et motivés !

Vous manquez de ressources

  • Difficile de recruter le bon profil

  • Besoin de compétences plus techniques
  • Un départ soudain dans vos équipes

Votre budget
est contraint

  • Vous n’avez pas besoin d’un plein temps
  • Vous ne souhaitez pas
    prendre de risque sur un CDI
  • Les coûts cachés d’un salarié vous rebutent

Vous avez besoin
de flexibilité

  • Un remplacement ou du
    renfort ponctuel
  • Une activité cyclique
    sans garantie
  • Aller vite, pas de gestion RH chronophage !
Votre diagnostic gratuit
Icon
Icon BackGroundIcon BackGround

Comment ça marche ?

Icon Déléguer

Nous définissons
vos besoins

Nos conseillers vous aident à préciser la mission, à définir vos besoins et élaborent votre devis en quelques minutes.

Icon Déléguer

Recherche et sélection
du meilleur expert

Nous recherchons parmi notre large réseau d'intervenants le meilleur expert à moins de 30 minutes de votre entreprise.
Icon Déléguer

1er rendez-vous avec
votre intervenant sous 48h

Dès le premier RDV, vous convenez d'un planning adapté à vos obligations et votre intervenant démarre son travail.
Prendre un rendez-vous
avec un conseiller 3h18

Il est temps d'agir

Grâce à nos consultants, obtenez en moins de 24h, une analyse
de votre besoin et un devis sur mesure.

Icon BackGround